samedi 15 décembre 2012

Star Ac' Revolution sur NRJ12...


J'avais réservé mon jugement après le premier prime de la nouvelle Star Academy diffusée par NRJ12 depuis la semaine dernière, attendant de voir si les élèves, qui m'avaient paru, pour la plupart, assez verts niveau talent, feraient mieux sur le second prime. Si le niveau s'est bien quelque peu amélioré, je ne peux cependant plus occulter un niveau "moins" par rapport à mon souvenir de l'émission phare de TF1 à l'époque et un rendu "made in NRJ12" un peu cheap et tape-à-l'oeil qui me dérange.


D'abord, ce qui me dérange avant tout, c'est le duo de présentateurs, Tonya Kinzinger et Matthieu Delormeau, que je ne connaissais que de nom, et pour lesquelles je n'avais pas d'à-priori. Si la première défend sa place par sa langue maternelle qui lui permettra d'interviewer direct en plateau les stars internationales, ça ne compense pas l'effet potiche écervelée qui lit son prompteur qui se dégage de ses prestations ; à titre d'exemple, hier soir, lors du deuxième passage de la jeune chanteuse Birdy sur scène, elle l'a lancé en rappelant qu'elle avait d'abord interprété son premier tube Skinny love en duo avec Laurène "il y a quelques instants" quand c'était en début d'émission, soit sûrement une heure et demie auparavant... Mais ce n'est pas pire que son compère, au débit calqué sur Marc-Olivier Fogiel, que l'on sent un peu trop sous pression, et qui a par exemple cité Jamel Jackson comme artiste ayant travaillé avec leur chorégraphe Haspop ; ce voulait sûrement signifier Jermaine Jackson... Il est aussi lourd parfois dans ses enchaînements ou remarques ("oh c'est une fille !" quand l'huissier de justice apporta l'enveloppe des résultats hier, ou par deux fois ciblant la veste de Rachid Ferrache, le prof de chant et -souvenez-vous- ancien gamin compère de Belmondo dans "L'as des as"). Peut-être que la présence hier soir en super-juré de son patron directeur des programmes l'a stressé... En tout cas, il lui manque la décontraction et le savoir-faire élégant de Nikos !

Sinon, il me reste un arrière-goût d'amateurisme dans la production du tout par rapport aux anciennes messes cathodiques de TF1. Scène minuscule, "château" à peine plus grand qu'une maison (combien de pièces, hein?), et difficultés techniques pour afficher les votes du jury de profs lors du second prime, bref, à l'antenne, c'est pas brillant et ça manque de rodage. Et puis surtout, je sens que les élèves ont surtout été choisis pour animer le côté voyeur de l'émission, plus que pour leur qualité d'artiste. Il est vrai que c'était bien là le concept de la Star Ac' originelle aussi, faire progresser de jeunes aspirants chanteurs avec des cours de chant, musique, expression scénique, pour ne garder que le meilleur aux yeux du public, tout en laissant les caméras épier ce petit monde jusque dans la salle de bains façon Loft. Le problème, c'est que depuis, les télé-crochets plus axés sur le côté artiste (Nouvelle Star, The Voice, et même X-Factor) nous ont habitués à de meilleures prestations vocales, et que du coup, les prestations faiblardes de presque tous les candidats ne prouvent que leur amateurisme. Il est temps de passer en review le casting de la dernière télé-réalité de NRJ12, accessoirement centrée autour de la musique.

Passons rapidement sur Manika, jeune karaoke girl et ex miss Poitou Charente dont la prestation sur Call me maybe lors du premier prime, pas plus que sur le titre de Zaz pour défendre sa place de nominée n'aura suffit à la faire rester plus d'une semaine au "château". Je ne la regretterai pas !
Autre nominé cette première semaine, le belge Tad, à l'improbable look de nerd crevette à lunette, apparemment ancien membre de boysband wallon, et plus doué pour la danse que pour la chansonnette, mais bon copain visiblement puisqu'il fut repêché par ses camarade malgré seulement 18% des suffrages du public.
Il partagea le bus de retour avec l'autre nominé repêché par le public quant à lui, le marseillais Romain, séducteur tête à claque mais à gros biscoteaux qui rappa le tube d'Orelsan la semaine dernière et se défendit platement sur un des tubes portugais de l'été. A part son physique à faire mouiller les jeunes filles, tant qu'il n'a en tout cas pas encore essayé sa technique de drague imparable sur elle, je ne vois pas ce qu'il a pour aller loin dans l'émission, musicale en tout cas. Car pour la partie voyeuriste façon Big Brother, il a ce qu'il faut pour créer le buzz.
Sauf qu'il s'est fait griller la politesse par l'autre bombasse du sud Tony qui, dès son arrivée au "château" de NRJ12, a commencé à flirter avec deux de ses camarades, pour ensuite en préférer une et l'embrasser bien face caméra avant de s'enfouir sous la couverture avec elle. La chaîne ne s'y est pas trompée et a su jouer lors du deuxième prime de cette amourette et du physique avantageux -musclé et tatoué- du beau gosse aux yeux clairs, le reportage de al semaine le montrant même la main dans le slip sortant du jacuzzi... Et que NRJ12 ne se targue pas de ne pas vouloir jouer les voyeurs parce que je ne vois pas la raison de la présence d'un jacuzzi dans l'école si ce n'est pour offrir aux caméras et donc au public ses candidats à demi-nus. Je m'interroge cependant sur la réalité de l'amourette entre les deux élèves à la vue du nécessaire recadrage de paquet qu'il a dû opérer à la sortie du jacuzzi, étant donné que seuls les garçons de l'émission s'y étaient plongés à demi-nus... L'homo-eroticus Tony n'aurait-il pas pu empêcher une réaction dans le slip à la vue de ses camarades à ses côtés ? Enfin, heureusement pour lui, côté chant, il a un peu plus de talent que son rival et ses prestations, sur L'horloge tourne la première semaine, comme sur Avec classe en duo avec Corneille cette semaine nous ont montré qu'il avait un joli grain de voix doucement fêlé qui contraste agréablement avec son look de bad boy viril. Au pire, s'il en gagne pas, nul doute qu'il sera au moins remarqué par une quelconque boîte de prod de vidéos adultes qui voudront finir de le déshabiller sur le net :) !
Troisième larron du trio de beau gosse rebelle, le suisse Jimmy au crâne rasé m'avait également séduit sur le Toi et moi du premier prime mais lors du second, je ne me rappelle même pas sur quel titre lui a été donné sa chance. J'ai peur qu'il ne soit trop transparent pour l'heure pour gagner les suffrages de la chaîone comme du public ; peut mieux faire !
A l'opposé du look viril de ces trois bourreaux des coeurs, le belge métis Daniel exilé à Créteil pour faire garçon coiffeur affiche une blondeur peroxydée et une belle voix de tête maîtrisée qui ne laisse pas grand doute quant à ses préférences. Musicalement parlant, elles vont vers la soul et il ouvra magnifiquement le premier prime sur le Grenade de Bruno Mars tandis qu'au second, en duo avec Corneille sur Le jour après la fin du monde, sa voix se fit double de celle de l'interprète du duo si bien que je ne distinguait plus qui chantait quoi. Contrairement à d'autres sur le plateau, il connait bien son organe et sait s'en servir pour charmer le public. J'aime beaucoup et j'espère que son petit côté timide ne l'empêchera pas d'être mis en valeur par la prod. Il a le talent pour aller loin je pense.
Autre look décalé pour Sidoine, dandy décalé de Versailles s'étant bien approprié le Knockin' on heaven's door la première semaine et mis en valeur sur les BB Brunes ou en duo sur Hallelujah, mais ce n'est pas ma cam' !
Dernier élève dans la catégorie "mec", Louis apparaît bien réservé et fragile, tant en présence qu'en voix, pour aller loin dans l'émission. Il ne m'a semblé faire partie du casting que comme faire valoir de sa petite amie et compère de duo Laurène, avec qui il chanta Il nous faut la semaine dernière, ou éventuellement pour l'accompagner, elle ou les autres, à la guitare ou aux claviers... Ses temps sont compter !
NRJ12 semble bien avoir sacrifier une place pour garantir la présence de Laurène, fragile sylphide à la coupe blonde asymétrique et à la voix tout aussi fluette à mon goût... sauf qu'elle a conquis les profs et la prod et s'est taillé la part du lion lors du second prime en chantant sur plusieurs titres, puisque sacrée meilleure élève de la semaine avec une moyenne nettement au dessus des autres. Je n'ai pas adoré son Skinny love avec Birdy et encore moins le phrasé mangeant un mot sur deux de sa partie sur Titanium de David Guetta & Sia. J'espère qu'NRJ12 se lassera vite d'elle !
Seconde candidate à me porter sur les nerfs, Nancy, présentée lors du premier prime comme "l'égérie du rap à la Réunion", qui semble avoir du pep's à revendre au point d'en être vite fatigante et craque pour le brun ténébreux Tony mais a une pure voix de crécelle ! Son flow est pas mal, on sent qu'elle ne débarque pas, et sa prestation sur Starship était pas mal, mais je n'aime pas du tout son timbre de voix, pas plus que sa personnalité saoulante... !
Mais le coeur de Tony, apparemment, c'est pour Pauline qu'il bat, enfin depuis qu'il se sont croisé au "château"... à moins qu'ils n'aient fomenté ce plan avant lors des castings pour attirer les caméras et les votes du public. Belle brune à la voix jeune, son point fort semble plus être la danse et ce ne sont pas ses prestations sur le tube de Tal ou en duo avec Marlon Roudette en deuxième semaine qui ont montré un vrai talent de chanteuse à mon goût.
Plus de voix pour une seconde fille du sud, blonde cette fois, avec Mathilde, bien mise en valeur lors du premier prime sur Mercy de Duffy, mais reléguée au second plan cette semaine. Je pense qu'il va falloir à cette blonde "cash" et naturelle un peu plus de rentre-dedans pour plaire à la chaîne et gagner plus de limelights sur les primes. Elle a déjà un sourire à 180° ultrabright et un joli brin de voix, il ne lui manque plus qu'à faire ses preuves.
Le problème, c'est que pour la place de belle fille à grosse voix, le casting a déjà bien fait le plein, et ce sont mes deux coups de coeur de l'émission : d'abord Vanina, petit bout de femme corse montée à Paris pour assouvir sa passion pour le chant et faisant partie d'un choeur gospel. Sa prestation sur Diamonds de Rihanna la semaine dernière m'a laissé sans voix : elle a fait mieux que l'original ! Et en duo avec Corneille sur Co-Pilot cette semaine, elle a prouvé qu'elle était bien déjà une des rares artistes au niveau professionnel de l'émission.
Mais il lui manque le naturel et les doutes de la future gagnante à mes yeux, la sympathique beurette de téci Zayra. Elle avait fait du bon Beyoncé sur le premier prime avec Halo mais cette semaine, on a eu la bonne idée de lui offrir le duo Ne retiens pas tes larmes avec Amel Bent et c'est comme si on avait confronté le passé et l'avenir des deux filles face à face l'une avec l'autre. Il semble y avoir tant de points communs entre elles, et le plus important, c'est sans doute une voix à vous donner le frisson, et qui, sans cours de chant auparavant, a déjà une force et une technique bluffante ! Votez Zayra ! D'ailleurs, le directeur des programmes de NRJ12 est du même avis puisqu'il l'a déclarée meilleure sur le second prime, et donc épargnée d'évaluations en deuxième semaine. Pourvu que ça dure !


Voilà, tout est dit, pour moi, Zayra mérite de gagner et elle c'est elle qui a le plus de potentiel d'empathie de la part du public qui voudra acheter sa musique. Vanina, Sidoine et Daniel devraient aller loin aussi, si leur technique vocale leur permet de gagner les votes du public comme des professeurs. J'ajoute à regret que Nancy pourrait faire partie de ce quintet de tête vu son expérience dans son domaine. Tony, enfin, s'il sait jouer à la fois de son look et de sa voix, pourrait créer la surprise et devancer jusqu'en finale ses deux rivaux masculins plus parfaits en technique mais plus avares dans l'interprétation.
Rendez-vous Jeudi prochain sur NRJ12 pour voir qui le suivant (ou la suivante) quittera l'émission !

1 commentaire:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer