mardi 1 mai 2012

The Voice, prime #4 pour faire la tournée...

Un peu de retard, vacances din ch'nord obligent, pour poster sur le preime de samedi dernier de The Voice. Au programme, toujours 1 éliminé par équipe, après le vote du public et le choix du coach, avec au bout du compte 8 finalistes pour les demi-finales de la semaine prochaine et surtout une tournée d'un peu moins de vingt dates en France cet été.
Après une interprétation collégiale -et très inégale- par les candidats restants de la chanson charitative Des ricochets, c'est au tour de l'équipe de Florent Pagny de commencer l'émission. Stefan Rizon et sa voix d'outre-tombe nous la joue crooner avec New York, New York façon Sinatra plus que Liza (dommage!), Stéphanie reprend -assez platement- Diane Tell et son Si j'étais un homme et Dominique Magloire se pare le crane d'or pour chanter GoldenEye de Tina Turner/James Bond, avec moultes vocalises chiantes même si parfaites... Résultat des courses après une reprise sans surprise de Hair, laissons entrer le soleil (à l'origine, isl étaient à poil sur scène, mais ça aurait été trop osé sur TF1 sans doute...), le public préfère l'or aux plaqués et Florent préfère Stefan à Stéphanie...
Les poulains de Jenifer suivent, Amalya en tête, coiffée et attifée comme pour la rendre vieux jeu et la faire éliminer, supportées par trois choristes, pour le oldschool I say a little prayer de Dionne Warwick (repris aussi par Diana King ou Rupert Everett dans son inoubliable interprétation pour Julia Roberts) que la belle diva à voix d'or sublime, tour à tour puissante, subtile, vibrante et déchirée. Dominique Magloire aurait là beaucoup à apprendre : tout n'est pas dans la technique et la justesse : il faut de l'intention et de l'interprétation avant tout !
Difficile de faire mieux mais Thomas Mignot joue de la même intensité d'interprétation pour faire passer une émotion brute et même rude avec Ne me quitte pas de Brel ; casse-gueule mais poignant et réussi. Jenifer, au temps du choix entre les deux, lui préfèrera ma chouchoute Amalya mais tout en lui promettant de ne pas le laisser tomber : une première partie de concerts peut-être ? C'est en effet la chouchoute des SMS-euses Al.Hy qui gagne le vote du public avec un pourtant miaulant Wuthering heights de Kate Bush, titre que son jeune âge ne lui avait même pas permis de connaître avant de se le voir proposer par Jenifer... Bouh l'inculture ! Et j'ai vraiment du mal avec sa voix quand elle la joue trop dans les graves : elle va finir par eructer ses glaires au micro ! Leur chanson à trois, Proud Mary, de Tina Turner, décidément très prisée ce soir, fut terrible (dans le bon sens du terme) et je regrette qu'elle ne soit pas proposée sur iTunes comme les versions studio des titres des primes...
La soirée continuait avec l'équipe à Louis Bertignac, Louise d'abord avec le minable Alter-ego de son comparse Jean-Louis Aubert, et sa voix montra toute ses limites sur ce titre à l'enchaînement lent, Rubby ensuite et à nouveau sur du Beyoncé avec le Telephone écrit et interprété avec Lady Gaga (choré, hairography, tout y était, sauf un sens à son interprétation qui se révéla très très verte sur ce titre...), et enfin Aude Henneville, magnifique de simplicité et d'authenticité comme d'habitude sur Un homme heureux de William Sheller. Sans surprise cependant, les mêmes SMS-euses sauvèrent leur jeune clône de Leona Lewis à qui elles peuvent s'identifier et Bertignac (heureusement), préféra le vrai talent de Aude à la plastique de Louise, qui ne fera donc pas la tournée, ouf ! Je ne parle même pas de leur version à trois de l'atone Video games de Lana Del Rey : aussi peu plaisant que l'original...
C'est l'équipe de Garou qui fermait la marche et je ne me fis pas d'illusions, après l'époustouflante prestation de Louis Delort sur Creep de Radiohead, que même ma mère ne connaissant pas l'original et n'aimant pas les titres en anglais qu'elle ne connait pas trouva "très bon", sur le gagnant des votes du public... Avec sa petite gueule et son air de ne pas y toucher, j'ai l'impression qu'on a là une belle graine de vainqueur, même face à la concurrence des filles : les SMS-euses préfèreront toujours jouer du portable pour un joli mignois qui chante bien et les font mouiller la culotte qu'à une rivale potentielle qui, en plus, a plus de chance qu'elles et se la pète à la télé !
Alors bien sûr, Atef et Jhony Malouf n'avaient pas grande chance, mais juste celle de faire la tournée en étant sauvé par leur coach. C'est Atef et son interprétation miaulante comme l'originale de ACDC et de leur Highway to hell qui l'emporta, face à la meilleure prestation sur  Diego, libre dans sa tête de Michel Berger du scientifique, qui peut retourner bosser dans son labo ; De toute façon, il avait dû épuiser tous ses RTT déjà... et on a déjà un geek à lunettes sachant bien chanter avec Christophe Willem, l'industrie du disque et les médias ne sauraient pas comment le marketer... Sinon, Garou leurs fit chanter Belle de Notre-Dame de Paris et c'était ma fois assez plaisant.
Voilà, le programme et la troupe de la tournée de The Voice est finalisé. Le renouvellement de l'émission par TF1 pour une seconde saison en 2013 est également signée aux vues des bonnes audiences. Ne restent plus que la demi-finale Samedi prochain, puis le Best Of le Vendredi soir suivant, la veille de la finale le 12 Mai. Vas-y P'tit Louis ! ...Même si mon coeur bat pour Amalya...

2 commentaires:

  1. Bien sympa ta chronique.
    Qu'avais-tu pensé de l'interprétation masculine de Video Games par Louis ?
    T.D.
    (http://louis.delort.xooit.com)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. désolé, je n'aime pas la chanson...

      Supprimer